3 juin 2011

Stupéfiant

J’étais stupéfait. Totalement. Bouche béante, scotché à la rambarde.
Les esgourdes en souffrance sous le son des griffes sur le métal.

Ils étaient stupéfiants, j’avais tout calculé au poil, pour que la horde ne nous décime pas, mais je ne m’attendais pas à ça.

Quinze mille de plus que prévu, au bas mot, et je ne pouvais rien faire, rien !
Observer, impuissant.
La sueur suintant le long de ma colonne.

Froid, le fluide, glacial.
Et le réveil, la tête lourde, dans le silence…

Vue sur la ville intacte.

Plus jamais de cacheton avant de monter la garde.
Bad Trip.

1 commentaire:

Mairenn a dit…

Huhu, je te l'avais déjà dit (enfin je crois !) mais... il est bien fait ce texte. Final réussi pour toi ! :)